Une journée historique pour la paix au Moyen-Orient

Département d’État des États-Unis
Michael R. Pompeo, secrétaire d’État
Le 13 août 2020,

Il s’agit d’une journée historique et d’un grand pas en avant vers la paix au Moyen-Orient. À la suite d’actions diplomatiques énergiques, le président Trump, le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et le prince héritier émirati Mohammed Ben Zayed, ont signé un accord en vue d’une normalisation totale des relations.

Il s’agit aussi d’un accomplissement remarquable pour deux des États les plus progressistes et les plus avancés sur le plan technologique, qui témoigne de leur vision commune de l’intégration économique de la région. Cet accord illustre également leur engagement à faire face aux menaces communes, en tant que nations de petite taille mais fortes.

Les États-Unis espèrent que cette mesure courageuse marquera le premier d’une série d’accords mettant fin à 72 ans d’hostilités dans la région. Bien que les traités de paix entre Israël, l’Égypte et la Jordanie n’aient pas encore atteint leur plein potentiel, depuis les accords de Camp David de 1978 et l’accord de Wadi Arava de 1994, nous avons assisté à un développement économique important en Égypte et en Jordanie, un dividende indéniable de la paix.

L’accord de normalisation qui intervient aujourd’hui entre Israël et les Émirats présente un potentiel similaire et la promesse de jours meilleurs pour toute la région. Les États-Unis félicitent Israël et les Émirats pour cet accomplissement considérable. Bénis soient les artisans de la paix. Mabrouk et Mazel Tov.